Dépression

Hémorroïde, endométriose, syndrome du piriforme...

Modérateur: cousin54

Dépression

Messagepar Aurélien » Mar 4 Oct 2022 16:09

Je me suis donné pour mission de profiter de mon congé postop pour réveiller un peu les différentes sections du forum.

J'espère que d'autres personnes viendront partager leurs vécus, c'est toujours enrichissant, alors n'ayez pas peur !

Revenons à nos moutons : bêêêê à la base je suis quelqu'un de très jovial, porté sur l'humour du matin au soir, et la conséquence n°1 de la NP, au bout de quelques années, à été de me faire découvrir les joies, ou plutôt les peines, de la dépression.

A la base, étant élevé dans une certaine méfiance vis-à-vis des médicaments, de la psychologie et de tout un tas d'autres choses (mais c'est une autre histoire), j'avais, vissé dans le crâne, l'horrible préjugé suivant : la dépression c'est une fausse maladie pour chouineurs qui ne se prennent pas en main. Suffit de se donner un coup de fouet et puis hop, ça repart !

Il aura fallu que je sois confronté moi-même au désespoir, aux idées noires, le tout renouvelé quotidiennement (et pas plus tard qu'aujourd'hui pour la dernière fois) pour que j'opère un virage à 180 degrés par rapport à mes idées préconçues navrantes.

Du coup, dans mon cas personnel, la dépression fut la première (et à ce jour la seule, pourvu que ça dure !) maladie consécutive à la NP.
Homme, 36 ans, brûlures atroces verge / testicule gauche depuis 2015
Diagnostiqué NP gauche en 2019
Prégabaline 600 mg/24h, tramadol 300 mg/24h
Infiltré deux fois (Besançon puis Nantes), opéré une fois du NP gauche (septembre 2022 à Nantes)
Aurélien
 
Messages: 226
Enregistré le: Jeu 8 Avr 2021 10:09

Re: Dépression

Messagepar helene pf » Mar 4 Oct 2022 18:31

Aurélien
Il n'y a aucune honte à avouer la dépression ; lorsque l'on vit tous les jours avec des douleurs souvent insupportables, on ne peut que tomber dans la déprime ....
De plus , il est reconnu que de telles douleurs chroniques provoquent une fatigue générale qui affaiblit le mental ....

Pour ma part, je n'ai pas hésité à me faire suivre par un psychothérapeute ( bon, il faut avoir les moyens..) ; il m'a vraiment beaucoup aidée et si je suis encore là, c'est grâce à lui . Il proposait aussi des séances de "peinture spontanée", qui m'ont particulièrement permis de continuer à peindre et à y exprimer sans retenue mes sentiments .J'ai retrouvé le goût de vivre.
En parallèle , j'ai suivi des séances de sophrologie en groupe; je peux maintenant les utiliser seule chaque jour.

Merci à toi Aurélien de réveiller le site ... je m'y sentais un peu seule !
helene pf
 

Re: Dépression

Messagepar Aurélien » Mer 5 Oct 2022 08:48

Merci à toi pour toutes tes réponses.

Personnellement je suis coincé financièrement pour faire suivi psycho et/ou sophro. Ceci dit on a la box morphée à la maison, il faut que j'essaie. Ma femme et l'un de mes fils l'ont déjà utilisée avec un certain succès.
Homme, 36 ans, brûlures atroces verge / testicule gauche depuis 2015
Diagnostiqué NP gauche en 2019
Prégabaline 600 mg/24h, tramadol 300 mg/24h
Infiltré deux fois (Besançon puis Nantes), opéré une fois du NP gauche (septembre 2022 à Nantes)
Aurélien
 
Messages: 226
Enregistré le: Jeu 8 Avr 2021 10:09

Re: Dépression

Messagepar Sam8 » Lun 17 Oct 2022 07:25

Bonjour Aurélien,
Dépression n'est pas péjoratif.
C'est même un passage "obligé" d'adaptation.
En psychologie, dépression veut dire tristesse.
Une grande tristesse nous envahie, par moment ou pas...
Cela rentrera dans l'ordre.
Dans le cadre de la NP, c'est plus subtil car souvent la NP s'insère dans notre vie de façon insidieuse, discrètement car il n'y a pas de "choc" psychologique initial.
Neuropathie post-traumatique choc selle VTT sur nerf pudendal droit avec névralgie et compression canalaire. Dysfonction sexµelle, problème érectile, anorgasmie, hypoesthésie (perte de sensibilité) de la verge. Opéré par cœlioscopie Aix-en-Provence EB.
Sam8
 
Messages: 249
Enregistré le: Sam 20 Fév 2021 14:57

Re: Dépression

Messagepar helene pf » Lun 17 Oct 2022 12:21

à Sam et Aurélien :
Si la NP nous cause à l'usure un état dépressif, elle peut aussi réveiller des traumatismes anciens (chocs psychologiques)... qui s'ajouteront à la dépression causée par les douleurs "np" ..... Douleurs physiques + douleurs psychiques = la totale ! :(
helene pf
 

Re: Dépression

Messagepar Aurélien » Lun 17 Oct 2022 16:19

Oui exactement, et j'ajouterai que cette maladie nous handicape et du coup crée des nouveaux soucis, d'où un certain cercle vicieux.
Homme, 36 ans, brûlures atroces verge / testicule gauche depuis 2015
Diagnostiqué NP gauche en 2019
Prégabaline 600 mg/24h, tramadol 300 mg/24h
Infiltré deux fois (Besançon puis Nantes), opéré une fois du NP gauche (septembre 2022 à Nantes)
Aurélien
 
Messages: 226
Enregistré le: Jeu 8 Avr 2021 10:09

Re: Dépression

Messagepar Aurélien » Lun 17 Oct 2022 16:20

Ce que je trouve particulièrement difficile avec la NP, c'est la permanence de la douleur. Le fait de ne jamais avoir de moment où on se dit "ouf, je n'ai absolument pas mal du tout". Assez obsédant à la longue :(
Homme, 36 ans, brûlures atroces verge / testicule gauche depuis 2015
Diagnostiqué NP gauche en 2019
Prégabaline 600 mg/24h, tramadol 300 mg/24h
Infiltré deux fois (Besançon puis Nantes), opéré une fois du NP gauche (septembre 2022 à Nantes)
Aurélien
 
Messages: 226
Enregistré le: Jeu 8 Avr 2021 10:09

Re: Dépression

Messagepar Sam8 » Mar 18 Oct 2022 07:24

Tout cela demande de l'énergie psychique bien entendu.
Neuropathie post-traumatique choc selle VTT sur nerf pudendal droit avec névralgie et compression canalaire. Dysfonction sexµelle, problème érectile, anorgasmie, hypoesthésie (perte de sensibilité) de la verge. Opéré par cœlioscopie Aix-en-Provence EB.
Sam8
 
Messages: 249
Enregistré le: Sam 20 Fév 2021 14:57

Re: Dépression

Messagepar Aurélien » Mar 18 Oct 2022 20:02

Exact. Et j'ai l'impression d'avoir du mal à la renouveler. Comme si j'en épuisais plus que ce que j'arrivais à recharger jour après jour. Je me demande ce qui se passera quand j'atteindrai le niveau 0 :| :? :evil: :twisted: :roll:
Homme, 36 ans, brûlures atroces verge / testicule gauche depuis 2015
Diagnostiqué NP gauche en 2019
Prégabaline 600 mg/24h, tramadol 300 mg/24h
Infiltré deux fois (Besançon puis Nantes), opéré une fois du NP gauche (septembre 2022 à Nantes)
Aurélien
 
Messages: 226
Enregistré le: Jeu 8 Avr 2021 10:09

Re: Dépression

Messagepar helene pf » Mer 19 Oct 2022 08:11

on a tous en nous une force insoupçonnée .

Proverbe groenlandais :
" Quand on est allé si loin qu'on ne peut plus faire un pas de plus, on a seulement fait la moitié de ce qu'on est capable de faire "

Proverbe africain:
" Porte ta charge jusqu'aux genoux , quelqu'un t'aidera à la porter sur tes épaules "
helene pf
 

Suivante

Retourner vers Associées, secondaires ou consécutives à la névralgie pudendale

RUBRIQUE SANTE

PudendalSite vous propose plusieurs articles medicaux. Nous vous proposons une fiche complete sur la prostatite aigue ou chronique ainsi que sur la maladie de Lyme par piqure de tique.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron